Notre nom

Notre nom s’est orthographié, au gré des scribes’, de bien des manières différentes. Sur le registre des baptêmes de la paroisse d’Halluin les enfants de Jacques Danset (1641- 1700) et de .Jacqueline Desruelle sont d’abord écrits “d’Hanset”, puis après 1686 “Danset”.
Sur l’acte de partage des biens de Jacques Dansette en 1717, un seul de ses enfants, Jean-François signe “Dansette”, son frère et ses sœurs, Jacques, Jacqueline, Aime-Marie, Jeanne-Thérèse et Marie-Françoise signent « Danset » (TAB. 6475-127).
L’orthographe des noms ne s’est fixée que peu à peu dans le temps.
Philippe d’Heilly a relevé les orthographes suivantes: Dancet, Danset Dansset, Dansette, Danssette, d’Hanset, d’Ancette, d’Ansette, Dansser, Danzet, Daucet, Dauset pour se fixer définitivement, pour notre branche, en “Dansette”, fin XVIIème, début XVIIIème siècle.
Notre nom est cité dans différentes archives anciennes:
Dansser Jehan, “fils de Willaume Danset de Ronc”, bourgeois de Lille après la Toussaint de 1355. (‘Registre aux bourgeois” de la ville de Lille, A.M.L. Tome 1, folio 61, recto 1ère colonne).
Dansset Hue (ou Hues), ‘fils de Jehan né à Ronc” bourgeois en 1424 (‘Registre aux bourgeois de la ville de Lille A.M.L. tome 2, folio 45, recto 1ère colonne).

Jehan, ou Jean, Danset né en 1419ou1425, “fils aîné de Hue’, Bourgeois de la ville de Lïlle par relief relevé du père le 17 avril 1456. (« Registre aux bourgeois de la ville de LiIle » AML, tome 2, folio 66, recto). Il fut “PAISEUR” du 1er novembre 1456 au ler novembre 1457; iI fit partie des “Huit Hommes” du 1 novembre 1457 au l novembre 1458; il fut “REWARD”, du 1er novembre 1458 au ler Octobre 1459; il fut nommé “MAYEUR” fin 1459 (voir page 9 du “Vépréculaire”, manuscrit du milieu du XVIIème siècle, conservé aux archives de la ville de Lille et annoté par un bibliothécaire en 1823.). Il fut vainqueur en 1459 et proclamé “Roy du Tournoi des Chevaliers de I’Epinette” (voir les archives de la ville de Lille “Fastes de l’Espinet”, voir aussi les Histoires de Lille par DERODE en 1856 et par CHIRAUD, voir, enfin, le manuscrit édité en 1730 par “PREVOST” “rue de la grande chaussée”, pages 179 à &87).En 1460, il est qualifié de “Conseiller du duc de Bourgogne” ce qui explique, peut-être, sa rapide promotion; cette même année, il est nommé “PREVOT”; cette charge donnant la noblesse personnelle, il est anobli “écuyer” (Registre de la Loy de Lille, année 1460), il se fait appeler: “Jehan de Danset ou Jehan de Dansette de la Tasnerie’. Il épouse en premières noces Jeanne de La Halle, décédée entre 1461 et 1464, et en deuxièmes noces Philippine, ou Phippotte, FREMAULT, fille de Lotard Fremault et de Marguerite de la Tasnerie. Philippotte survécut de nombreuses années à son mari, en 1516, elle vend le fief du “petit Wasquehal’ sis â Fiers, composé d’un manoir et de 9 bonniers. II décède entre août 1470 et janvier 1471.

Danset Bertram est imposé, à Wervy, en 1513 sur un bien ayant appartenu avant lui à “Jehan Danset” (A.D.N. B 3713).
Danset Jehan, ses hoirs sont cités dans le terrier de l’échevinage d’Halluin en 1588, comme possédant une parcelle de terre à Bousbecque.

Ces archives nous montrent que notre patronyme est porté depuis au moins le XIIIème siècle, et plus particulièrement dans la partie de la vallée de la Lys comprenant Roncq, Wervik, Halluin et Bousbecque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *