HERALDIQUE

Historique:

Les Armoiries sont apparues au XIIème siècle. Elles étaient destinées à distinguer les combattants à la guerre et au tournoi.
L’usage du sceau a contribué à les répandre rapidement parmi les non combattants, d’abord les femmes, puis, dès le XIIIème siècle, les clercs, les évêchés, les bourgeois, les artisans; enfin, au XIVème siècle, les abbayes et les paysans.

Les Armoiries n’étaient pas réservées qu’à la seule noblesse. Dès qu’une personne avait une fonction officielle (par exemple un Bailly), elle devait avoir son sceau, donc des armoiries. Elles ne se transmettent que par les individus mâles.

En 1696, Louis XIV, cherche à regarnir ses coiffes par tous les artifices possibles. Il publie un Edit de plus.
Cet Edit, publié en novembre, oblige les nobles et les bourgeois, “ex-flamands”, faisant usage d’armoiries, à les faire enregistrer dans l’Armorial Général et les Maîtrises des Armes et Blasons. Ils devaient acquitter un droit d’enregistrement qui pouvait atteindre 300 livres, sous peine d’une amende fixe de 300 livres.
La plupart des bourgeois refusent de payer ce nouvel impôt qu’ils jugent inique. Beaucoup préfèrent ne plus user de leurs armoiries, aussi ne figurent-elles pas dans l’Armorial Général.
Plus tard, la plupart des blasons et armoiries des vielles familles de la Châtellenie de Lille, qui n’avaient pas été enregistrés, ont été repris dans le “Petit Armorial de Lille “.

Blasons, Armes ou Armoiries: *

  • sont l’ensemble des signes, devises et ornements de l’écu d’un Etat, d’une ville, d’une famille.
  • sont aussi les emblèmes en couleur, héréditaires ou constants, propres à des familles ou à des communautés.
  • L’écu est le support des Armoiries, son contour a évolué dans le temps. Au début il avait une forme en toupie, puis, ensuite, une forme triangulaire, enfin, une forme d’écu (bouclier).
  • L’écu est teinté d’émaux divisés en couleurs et, ou, métaux (Or et Argent) et ou, fourrures et pannes (combinaisons de deux émaux en dessins conventionnels, Hermine et Vair).

Ce n’est qu’au XVIIème siècle qu’un système de hachures et de signes à été mis en place pour permettre de figurer conventionnellement les couleurs.

{{Codes des couleurs et des gravures}} (elles ne doivent jamais se superposer, seulement se juxtaposer)

Gueules = Rouge, ou hachures verticales.
Azur = Bleu, ou hachures horizontales.
Sable = Noir, ou quadrillage de hachures verticales et horizontales.
Sinople = Vert, ou hachures obliques “bandées”, (du haut gauche vers le bas droit).
Pourpre Violet, ou hachures obliques “barrées”, (du haut droit vers le bas gauche).
Or = Jaune, ou semis de petits points alignés hauteur largeur.
Argent = Blanc, ou aplat sans aucune marque.

Lire le Blason “dit” de la famille DANSETTE:

  • « Ecartelé« , au 1 et 4, se dit de l’écu partagé par une ligue verticale et une ligne horizontale qui se coupent à angle droit et délimitent quatre divisions égales, ou quartiers.
  •  « Face (ou, fasce) de gueules » au 1 et 4, signifie qu’une seule bande horizontale de couleur rouge divise les quartiers 1 et 4,
  •  « Etoiles à six raies de même”, au l et 4, signifie des étoiles rouges à 6 branches. Le fond est d’argent, donc blanc. Les quartiers l et 4 sont accompagnés en chef de deux étoiles et en pointe d’une étoile.
  • « Bandé d’argent et de gueules de six pièces”, au 2 et 3, signifie que six bandes obliques, trois bandes blanches et trois bandes rouges d’égales largeurs garnissent les quartiers 2 et 3.
    L’oblique des bandes part d’en haut à gauche vers le bas à droite suivant un angle de quarante-cinq degrés, dans le cas contraire, on dirait que le quartier est « barré » et non pas « bandé ».
  •  « Écusson d’azur posé au franc canton dextre, chargé d’un autre Écusson d’argent », au 2 et 3, signifie qu’un écusson apparait dans le coin haut gauche de chacun des quartiers 2 et 3.
    (L’écu étant supposé décrit par le chevalier qui le tient, le côté gauche est dit « dextre » et le côté droit, lui, est dit « sénestre » donc si l’on dit « dextre » ou « sénestre » la droite et la gauche sont inversées mais, si l’on dit  » droite » et « gauche », il n’y a pas d’inversion.)
  • L’écusson a la forme d’un écu, petit bouclier, il est de couleur azur, donc bleu, il contient en son centre un autre écusson plus petit de couleur argent, donc blanc.
  •  « à la bordure componée d’argent et azur », au 2 et 3, signifie que le pourtour des quartiers 2 et 3 est constitué de petits carrés de couleurs alternes, blanc, bleu, blanc, bleu, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *